Connect with us

Création d’une EURL : tout ce qu’il faut savoir avant de choisir cette forme juridique

Créer une EURL

Actualités Pro

Création d’une EURL : tout ce qu’il faut savoir avant de choisir cette forme juridique

Après la SARL, l’EURL est la forme juridique la plus prisée par les créateurs d’entreprises en France. Si ce statut est aussi plébiscité, c’est notamment à cause des avantages qu’il octroie. En effet, il permet à l’entrepreneur de profiter des bénéfices liés à la SARL. En outre l’EURL est plus facile à constituer, mais elle  favorise également une meilleure organisation.

Aperçu sur les atouts d’une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée

Aujourd’hui, beaucoup de jeunes entrepreneurs décident de créer une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée. L’EURL permet de préserver le patrimoine du dirigeant en cas de faillite. Par ailleurs, elle répond aux besoins des personnes qui veulent se lancer en toute autonomie, mais qui souhaitent tirer profit des intérêts d’une SARL. En effet, sur le plan juridique, il n’existe pas de grandes différences entre la SARL et l’EURL. Les deux statuts sont assez similaires. Ils présentent l’avantage de limiter la responsabilité des associés à leurs apports au capital social. Seulement, l’EURL exige un associé unique  qui peut être le gérant. L’un des atouts majeurs de cette forme juridique est évidemment la protection du patrimoine personnel du créateur. Ainsi, seuls les avoirs de la société seront saisis si celle-ci rencontre des difficultés financières. Par ailleurs, ce statut profite d’une meilleure fiscalité. À l’inverse d’une « EI »où l’intégralité du chiffre d’affaires est soumise à l’impôt, uniquement les bénéfices dégagés par une entreprise à responsabilité limitée sont imposables, ce qui permet de réduire les charges.

Les étapes à suivre pour créer une EURL 

Toute entreprise doit disposer d’un siège social. L’EURL doit être domiciliée en dehors du logement personnel de l’entrepreneur. Par la suite, la création d’une EURL implique obligatoirement la rédaction des statuts. Généralement, on peut rédiger ces derniers soi-même sans trop de difficultés puisque le contenu des statuts se limitera aux  informations  prévues par le code de commerce. Mais dans la mesure où l’on manque de temps, on peut également sous-traiter cette démarche. Enfin, avant d’immatriculer la société auprès du Greffe du Tribunal, il faut d’abord procéder à la publication annonce légale pour la création d’une EURL. En effet, un avis de constitution doit être publié dans un journal officiel pour annoncer publiquement l’entrée en activité de l’entreprise. Le communiqué doit comporter certaines mentions obligatoires, dont la catégorie de l’acte juridique, l’identité du gérant, l’objet social et la domiciliation de la structure. Afin de se faciliter la tâche, les intéressés peuvent publier leurs annonces sur internet. 

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités Pro

To Top